ternay-pierre

oh, aller vers la petite ronce, la petite fadette, la petite poucette, la marlaguette (lui demander si le loup s’est remis de son régime végétarien) et la Cendrine n’est pas quelqu’un mais un ruisseau (alors si, finalement, un ruisseau c’est quelqu’un), au bord de l’eau s’y voit une mosaïque, et sa plume vole au ciel pour estre quelque signe, ce qui tombe bien, le ciel ici pomponne (et au virage, on a tourné si vite, si vite, tant que démis des liens du corps pour n’estre qu’un esprit).

pistes suivies → hasard de Globe genie suivi des liens du texte (ceci explique cela)