brisbane – made-man

un train pour brisbane, un train pour mian-jin, un train pour l’endroit pointu, un train dirigé comme une flèche vers la pointe et une fois arrivé au bord du plan du gouffre de la terre, se cale derrière soi le train vers le fleuve, le train vers les moulins à vent, le train en haut des tours, reflet orange en caresse, le train vers l’eau et au-dessus un pont et l’église encerclée, pointes vaines, train vers une lettre d’eau, un S un W qui plonge dans la mer, un train comme une phrase à écrire qui cherche ses appuis, se traverse de barres métal et grouille de monde, un train comme une phrase qui se déverse et les virgules mouvantes, les points s’avalent se laissent recouvrir, un train comme une écriture lancée, loin, frôle un dos et un sac et continue

pistes suivies → hasard de Globe genie, fiche de Brisbane sur wikipedia et galerie de photos jusqu'à cet homme de dos dont je ne sais pas le nom

Publicités

2 réflexions sur “brisbane – made-man

  1. un train pour un de ces noms qui doivent venir dans toutes chansons de marin, un train pour rêver dur, un train pour les moulins à vent, oui, et un sac à dos pour venir sur la photo voir ce qu’est en vrai ce nom, et ces tours, loin des trois mats

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s