siracusa – lucie

expéditions, batailles, tyrans, règnes (et même la présence d’archimède à un moment), sans doute cette terre fatiguée, bien trop utilisée, usée, et des ponts et des princes d’aragon comme s’il en pleuvait, des tremblements de terre énormes, un joueur d’accordéon entame la chanson de la femme immobile « même avec un attelage de mille hommes et mille paires de bœufs, on ne peut la déplacer« , les flammes ne lui font rien, sort intacte du bûcher, pose ses yeux sur un plateau et puis les offre (sans doute en fermant les paupières), lorsqu’elle les rouvre, deux yeux nouveaux plus beaux et plus brillants qu’avant ont pris leur place, mais pour voir quoi, tellement de rage et de hasards, des murs en ruines, un peu de sang coagulé pétale de fleur, nous tourne le dos, s’éloigne au bras de son promis pendant que l’accordéoniste joue autre chose

pistes suivies →hasard de Globe genie et fiche de Syracuse, son histoire, et Sainte Lucie la patronne, puis le Palais Beneventano del Bosco, puis une recherche d'images où arrive l'accordéoniste et la fille de dos

Publicités

Une réflexion sur “siracusa – lucie

  1. oh que j’aime ! et que me plaît que Lucie, ses yeux sur un plateau, sache maintenant, dans la ville de tellement de rage et d hasards, tourner le dos et s’éloigner au bras de son promis !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s