le havre – bambou630

à peine perdue courir et tourner dans la boucle treize fois, la ville aux escaliers, ville au musée, ville aux maisons cachées et les voitures qui y passèrent toutes disparues, tu t’en souviens ? comme il faudrait la voir cette ville, la faire/bâtir en devenir ; les jours sans vent sont rares, entre les murs d’école la cour et le préau tu te protèges (combien de temps ?) ; manon lescaut partie vers la louisiane, pays-prénom, depuis son port, marche indécise sur les galets, glisse, avance difficile et ne lève pas les yeux ni deux doigts en signe de victoire ; éloignées l’une de l’autre, tellement

suivi de pistes   hasard de Globe genie →  pensée immédiate vers Emmanuel Delabranche (Une ville -treize boucles) et son blog à peine perdue  → recherche d'images, celle de bambou630 est la première à apparaître au milieu des constructions  → fiche Wikipedia (par principe) 
-
Publicités

Une réflexion sur “le havre – bambou630

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s