interstate – foule

que cherche à dire la machine, une multitude de points serrés ; en enjambant, foulant le sol et déplaçant la vue des flèches, c’est un désert, que cherche à dire la machine ; l’espace est noir, des bulles des jets, ce que donnent les yeux fermés lorsqu’on appuie les doigts sur ses paupières, sûrement ça veut dire quelque chose ; les points serrés,  les poings serrés, aussi nombreux que les visages, c’est la machine, ses empreintes de doigts ici comme sur le verre de l’appareil ; emballement détournement, déraillement, on tombe sur le bas côté ; c’est imprévu, c’est en dehors, ce n’est pas l’objectif atteint ; derrière le noir tous assemblés, peut-être des questions qu’ils posent auxquelles ils n’ont pas de réponse, chacun la sienne, le brouhaha que ça va faire, contre le désert et dans lui, machine à creuser sous le noir

suivi de pistes   hasard de Globe genie →  étonnement, puis recherche avec google map de ce que cache ce noir, un désert  → recherche d'images interstate hignway 80 en choisissant l'option 'visage'

Publicités

2 réflexions sur “interstate – foule

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s