morelia – miguel

on est loin de la cathédrale, du centre, des façades, des places avec fontaines, des églises nombreuses ; au jardin de las rosas une statue de cervantes, la main gauche fatalement immobile ; assis, plombé, inconfortable, une prison de plus ; d’un coup de lance bien placé empaler les camions, qu’ils se dégonflent et empaler les cimes, les ombres, les détritus, accrocher ses désirs en grappes et en brochettes ; ne pas finir ruade de bronze ni promu général

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s